Utilisation de SeaTools pour Windows



Ce document décrit le fonctionnement de SeaTools pour Windows et donne des conseils détaillés sur l’utilisation du test pour faciliter la résolution des problèmes.

Pour commencer : Téléchargez et installez SeaTools.
Lancez SeaTools en suivant les étapes ci-dessous une fois qu’il est installé :

  1. Cliquez sur Démarrer.
  2. Sélectionnez Programmes.
  3. Choisissez Seagate.
  4. Sélectionnez SeaTools pour Windows.


A. Préparez le système

  • Isolez SeaTools. Fermez toutes les autres applications avant d’exécuter un diagnostic sur le disque dur. Cela permet de s’assurer que le lecteur se concentre sur SeaTools autant que possible. Sinon, Windows continuera à donner des commandes au disque pour qu’il accède à des données pour les besoins d’autres applications. Lorsque cela se produit, SeaTools suspend temporairement sa progression tant que le disque est occupé. Il s’agit d’une condition de routine qui n’endommage pas le disque, mais cela augmente nettement la durée des tests SeaTools.
  • Identification du disque SeaTools. Les disques externes qui se connectent au système au moyen de ports USB, 1394 Firewire ou eSATA ne possèdent pas les mêmes activités de fond que le disque interne. Les disques internes sont identifiés comme suit : PATA (Parallel ATA ou IDE) SATA (Serial ATA), SCSI ou SAS (Serial-Attached SCSI). La plupart des systèmes des ordinateurs fixes et portables disposent d’un disque interne SATA ou PATA.
  • Maintenez l'ordinateur sous alimentation complète. Il faudra peut-être interrompre les contrôles de gestion d’alimentation pendant les tests très longs. Une analyse complète du disque peut prendre quelques heures. Le lecteur fonctionne alors de façon autonome et le système pourrait décider qu’il doit passer en mode attente ou veille. Les options d’alimentation du Panneau de configuration sous Windows XP contiennent le paramètre « Arrêt des disques durs » qui doit être défini sur « Jamais » au cours du test.
  • Branchez votre ordinateur portable. Les systèmes d’ordinateur portable ne doivent pas exécuter de longs tests uniquement alimentés par la batterie. Ces tests requièrent une utilisation intense du disque et consommeront davantage de courant qu’une opération habituelle. Assurez-vous de connectez l’adaptateur CA pour garantir une alimentation adaptée pendant les tests.

B. Sélectionnez les lecteurs à tester

Après le chargement de SeaTools, la liste des différents périphériques de stockage présents sur votre système s’affiche. Sélectionnez le disque que vous souhaitez tester en cochant la case en regard des informations sur le disque. Cet écran affiche également des informations sur les disques comme le numéro de modèle et le numéro de série. Les numéros de modèle Seagate commencent par les lettres « ST ». Les numéros de série Seagate sont alphanumériques et contiennent huit caractères.
Cependant, SeaTools pour Windows affiche souvent le numéro de série et même le numéro de modèle du disque interne à l’intérieur du boîtier externe. Ces numéros ne correspondent pas aux numéros que Seagate attribue à l’unité externe dans son ensemble.
(Consultez les 2 articles suivants de la base de connaissances pour obtenir des informations sur la recherche du numéro de modèle d’un disque : {Réponse n° 204211 et Réponse n° 204763.)

L’icône des modèles de disque Seagate et Maxtor représente un disque doré. L’icône des disques non-Seagate représente un disque argenté.
Vous pouvez sélectionner plusieurs disques à la fois pour les tester simultanément.
(Cliquez pour agrandir).

Image 

C. Sélectionnez les tests à exécuter
Un menu des tests de diagnostic possibles s’affiche. Tous les tests basiques sont des tests sûrs pour vos données, exécutés en lecture seule. Sélectionnez les tests que vous souhaitez réaliser. Le test démarre immédiatement.
Ces tests incluent :

  • Auto-test du disque court (qui dure de 20 à 90 secondes)
  • Auto-test du disque long (qui peut durer jusqu’à 4 heures, progression par incréments de 10 %)
  • Informations sur le disque
  • Générique court
  • Générique long (progression par incréments de 1 %)

(Cliquez pour agrandir).

Image

Lorsque vous lancez l’auto-test du disque court (DST), la plupart des disques exécutent une routine détaillée de diagnostic qui est intégrée au firmware du disque dur. Le DST est entièrement sûr pour vos données.
Il est adapté à la plupart des situations. Prévoyez d’exécuter le test générique long ou l’auto-test du disque long qui lit chaque secteur du disque lorsque vous avez besoin d’un test plus complet.

Les tests longs demandent du temps. Comme les tests longs lisent chaque secteur du disque, le temps nécessaire dépend de la vitesse et de la capacité du lecteur de disque. Le test des disques à la capacité la plus élevée dure souvent 2 à 4 heures. Lors d’un auto-test du disque long, la progression s’affiche par incrémentation de 10 % uniquement. Sur les disques volumineux, une progression de 10 % peut prendre jusqu’à 15 minutes. L’absence apparente d’activité donne souvent l’impression que le disque ou le logiciel ne répond plus. Veillez à ne pas interrompre l’auto-test du disque long à moins qu’un délai suffisant ne se soit écoulé avant l’achèvement des premiers 10 %. Malheureusement, cette granularité de 10 % est une norme de l’industrie.
D. Abandon des diagnostics
SeaTools réalise un test sûr pour les données sur le lecteur de disque dur ou le périphérique sélectionné afin de détecter d’éventuels dysfonctionnements. Les tests longs peuvent être abandonnés à tout moment. Sélectionnez l’icône _Abandon des tests_ à partir de la barre de menu.
Vous pouvez abandonner le test à tout moment sans endommager le disque, mais dans ce cas, le disque ne sera pas entièrement testé.
E. Résumé des résultats
A l’issue des diagnostics, un journal correspondant à chaque disque est enregistré dans la RAM.
Les conditions suivantes sont possibles :

  • Passé
  • Échoué
  • Abandonné

(Cliquez pour agrandir).

Image

En règle générale, le résultat du test SeaTools pour Windows sera Passé. SeaTools pour Windows est un outil de test très utile pour vérifier si le lecteur de disque dur est à l’origine d’un problème sur le système.
(Cliquez pour agrandir).


Image

Un disque peut être parfaitement sain tout en contenant des données corrompues. Dans ce cas, vous pouvez essayer de réparer les données.
Des secteurs défectueux (LBA) peuvent être détectés pendant le test. Le test s’arrête alors avec le statut Échoué. Si vous testez un disque interne PATA (IDE) ou SATA, nous vous recommandons d’exécuter le test long dans la version de démarrage SeaTools pour DOS qui permet généralement de réparer les secteurs. La commande chkdsk peut réparer les secteurs défectueux .

Si le logiciel indique un statut de test Échoué alors que vous testez un disque externe utilisant une connexion de type USB ou 1394, vous devriez vérifier le statut de garantie de votre appareil. Vous pouvez vérifier le statut de garantie des produits Seagate sur le site Internet Seagate à la page services de garantie. Vous devrez saisir le numéro de série du disque que vous souhaitez vérifier.
Mais rappelez-vous que SeaTools pour Windows affiche souvent le numéro de série et même le numéro de modèle du disque interne à l’intérieur du boîtier externe. Ces numéros ne correspondent pas aux numéros que Seagate attribue à l’unité externe dans son ensemble. Consultez l’étiquette du disque pour obtenir le numéro de série.





S'abonner

Langue


Cet article a-t-il répondu à votre question ?


Comment pourrions-nous l'améliorer ?